Les recos de Kante (S02E04)

Avant tout, je tiens à vous venir en aide avant d’être dans le trouble. N’allez pas écouter le dernier album de Balthazar : Sand. C’est chiant et mou. Pop à en mourir. C’est un excellent album à passer dans la salle d’attente d’un syndicat, ou d’un service fédéral ou le type à l’accueil serait « cool ».

Nightmares on Wax – Shout Out! To Freedom (2021)

New way of Waxing. Jazz is the new Wax.
Ça change carrément de leurs anciens albums. On est sur quelque chose de moins electro-djaying-downtempo-de-fumeur-de-joints et plus sur quelque chose de mature, d’adulte. Savant mix de downtempo et de Jazz, le briton nous gratifie d’un album original et totalement nouveau.


Aesop Rock & Blockhead – Garbology (2021)

Il me semble que je vous aie rapidement parlé de Aesop Rock & Blockhead avec leur nouvel album « Garbology ».
Je réitère, persiste, et signe. Allez l’écouter, c’est d’la bonne plaque.


Aesop Rock – The Recycle Bin (2022)

Au cas ou vous auriez aimé l’album de Aesop Rock avec Blockhead, sachez que les deux complices se sont remis à table pour un deuxième service. Alors si l’on s’en tient à la vision des insectes nos amis, vous reprendrez bien un peu de menu gastronomique que papier hygiénique !

Pour fêter leur collaboration, Blockhead est allé fouiller dans le catalogue de Aesop Rock pour choper quelques tunes et les remixer. Grosse grosse bonne idée.


Mach-Hommy – Pray For Haiti (2021)

Quand ca dit drumless, c’est que c’est comme quand on dit « Drumless ». Y’a pas de drums. Si ça donne un mélange très surprenant flottant du coté de la poésie et du slam, mais pas à la sauce gribiche dans un corps malade. C’est East Coast, ça a un peu plus de prestance. Dans l’absolu, l’album est super bien foutu, les morceaux vachement bien construits.


Moor Mother – Black Encyclopedia in the Air (2021)

Super sombre, lent, presque dépressif. La noirceur du tableau et la lourdeur de l’ambiance plombe carrément toute véhémence et tout mouvement de danse. Ok pour écouter, mais sans bouger. La musique est originale, le flow est super bien maitrisé, très cohérent, C’est un assez bon album dans son ensemble.

« Though the Philadelphia experimental poet and sound artist has called this her most “accessible” album, her aims remain as radical as ever. » (Pitchfork)


Jaga Jazzist – The Tower : Live en video

George vous en a parlé, l’album que je vous ai présenté était aussi disponible en video grâce à BrainFeeder. Retrouvez-la donc ici, parce que si vous aviez l’impression que vous pouviez vous en passer, sachez que vous vous trompiez lourdement. À part insister, je ne sais pas ce que je pourrais faire de plus pour vous rendre la vie meilleure.


The Beastie Boys | Rock Legends

Coupons de suite les pates à qui osera affirmer que les Beasties Boys n’étaient qu’un groupe de rapeurs blancs. Ils rapaient, certes, étaient blancs, certes, mais vu qu’ils étaient fort blancs, ils n’allaient justement pas faire du rap comme les autres. Ça aurait été naze de toutes façons. Alors qu’avec leurs influences rock, un peu hardcore, électro, mais surtout cette envie de mélanger ces styles, sortir du cadre du hip-hop, ou plutôt, ne pas y rentrer. Parce qu’elle est là, la nuance. Ne pas rentrer dans le cadre pour ne pas devoir se crever le cul à en sortir. Ils ont en fait quasi inventé le Rap-Rock.

Et puis tant qu’on y est, on se remettrait pas une petite couche de Fight For Your Right ? Allez, si…

Pour info, et pour ceux qui n’auraient pas compris que je ne vous tends là une pépite comme seuls les plus grands en sont capables (pas le fait de vous faire ce joli cadeau, je parle bien sur de sortir… la suite du clip légendaire, une de ces surprises de la vie que seul un groupe déjanté comme les Beastie Boys est capable de faire. C’est parti pour 30 minutes à ramasser vos neurones (et à rire).


Sisters with Transistors | ARTE

On va dire que je retire la nouriture de la bouche de Whitney, mais j’arrêterai de le faire quand elle fera des recos. Ce documentaire commence par une voix off qui dit « The history of women has been the history of silence. And of breaking through the silence ». Je ne sais pas comment on aurait pu dire ça mieux. Découvrez l’histoire de la musique électronique grâce à ses pionnières, ses artistes sans pénistes.

La fin du documentaire, la dernière image, quand il s’agit d’encaisser tout ça… <3

Et une fois qu’on est passé par là, impossible de ne pas vous mettre cette fantastique vidéo de Wendy Carlos en entier ou elle fait la démo de son Moog. Attention, c’est une praline pour les yeux comme pour les oreilles. Si vous la regardez trop, vous allez grossir des yeux et des oreilles.

J’ai encore quelques trucs bien vintage à vous faire gouter, mais je dois en garder pour plus tard…

Festivals et autres Gigs (on pourrait s’y croiser)

Atelier Rock de Huy

Vous allez dire que je pousse un peu avec l’Atelier Rock de Huy, mais je vous emmerde. Si vous n’êtes pas capables de gérer votre emploi du temps pour enfin pousser la porte de cette institution remarquable, voici de quoi aménager votre agenda et profiter de ce que Pat et son équipe ont à vous proposer :

Et en parlant des Nuits Indé Indoor…

10 salles, 30 artistes. Pop, rock, électro, jazz, musique du monde, hip hop. Bon, j’aime pas tout là dedans, mais force est de constater que l’équipe provinciale (pas provinciale dans le sens ou elle joue en petite division, mais juste parce que c’est organisé par la province… faut pas toujours voir le mal partout, hein…) a encore remué son popotin pour nous proposer une édition 2021 aussi variée que qualitative ces mois de Mars et Avril.

Je vous déverse tout ça ici : Arthur Johnson, les amis de Bijoutiers (quelle jolie photo très sombre), Gaëtan Streel, Minor/Minor, Société Secrète, Johnny Dick (qui a l’air vraiment rigolo), Alk-a-Line (là, je suis vraiment curieux…)

Insert Name Festival @ KulturA – 16 Avril 2022

Une autre salle, une autre ambiance, let’s go à un festival metal, et je vous invite à interpeler George à ce sujet… il a besoin qu’on lui rappelle que le monde du metal n’est pas devenu décédé.

Tournai Jazz Festival – Du 22 avril au 8 mai

En vrac : An Pierlé Quartet, Philip Catherine Quintet, Glass Museum, Ibrahim Maalouf, AKA Moon, Ayo, André Manoukian (sans sa starac’), Erik Truffaz, et bien d’autres encore (si je devais n’en voir que deux là dedans, ce seraient Glass Museum et Erik Truffaz, vous vous en doutez)

Jazz à Liège (et Mithra Jazz Festival) – du 12 au 15 mai, mais pas que

On va pas vous la refaire en intégrale, vous savez tous ce qu’est le festival Jazz à Liège. Non ? Ben allez voir sur le site, il y a mille trucs géniaux, dans plein d’endroits géniaux. Entre les dates du Jazz à Liège et du Mithra Jazz, on retrouve par exemple Ibrahim Maalouf – encore lui – le 10 avril au Forum (date du Mithra Jazz), Garett List le 12 mai au Théâtre de Liège, Glass Museum – encore eux – le 11 mai à la Cité Miroir, Antibalas le 15 mai au Reflektor. Entre autres.

Et après ?

Il y en a d’autres, mais je vais pas vous booker pour le reste de vos jours.

Profitez de la vie, profitez de vous, profitez des autres (s’ils sont consentants)

2 thoughts on “Les recos de Kante (S02E04)

    1. Kante says:

      I already know how to spend 7 minutes and loose 27$. Does that count ?

Comments are closed.